L'argumentation scientifique au Moyen Age (Séminaire ENS, 2012-2013)

Les recherches historiques les plus diverses ont montré l’importance de la raison et de la science au Moyen Âge. La confrontation de l’homme au monde créé s’est traduite par une argumentation particulièrement explicite dans les sources scolastiques. Ces raisonnements structurés ne sont désormais plus dénigrés pour leur prétendue stérilité ratiocinante ou leur artifice. Quelle argumentation les « hommes de science » –philosophes, médecins … – ont-ils développée pour combler le décalage éventuel entre une réalité observée et leur système explicatif de référence ? Est-il vrai que la physique risquait d’être absorbée dans la logique ? Par quels raisonnements ces auteurs ont-ils délimité ce qui relevait de la science et ce qui devait en être exclu ? L’analyse précise de l’argumentation et de ses formes est donc essentielle pour approcher la rationalité scientifique médiévale, ses fondements et ses enjeux. Cette année, trois thèmes seront privilégiés : les relations entre logique et physique (ou philosophie naturelle) chez des auteurs scolastiques du xiie siècle à la Renaissance ; la valeur de l’argument théorique pour une discipline comme la médecine universitaire qui articule la *scientia* et l’*ars *; la confrontation argumentée entre le cadre rationnel de la science médiévale et ses marges : magie, astrologie, alchimie. 

Les séances ont lieu les lundis, de 17 à 19h, à l’École normale supérieure 
(45 rue d’Ulm, salle d’histoire, escalier D, 2e étage). 

15 octobre 2012
Nicolas Weill-Parot (UPEC) et Joël Chandelier (Paris 8), introduction
Joël Chandelier (Paris 8), « Médecine et argumentation rhétorique au Moyen Âge » 

19 novembre 2012
Aurélien Robert (CNRS, Tours), « Comment faire l’histoire des arguments atomistes au Moyen Âge ? » 

17 décembre 2012
Magali Roques (Université de Tours), « La physique de l’ange d’après Guillaume d’Ockham » 
Sophie Serra (Paris IV) « Pratique et théorie. La démarche du scientifique 
selon Nicole Oresme » 

14 janvier 2013 
Danielle Jacquart (EPHE), « L’utilisation des citations d’autorité dans 
l’argumentation médicale médiévale » 

18 février 2013
Joël Biard (Université de Tours), « Place et fonction de la logique dans la 
physique buridanienne » 

18 mars 2013
Nicolas Weill-Parot, « La magie, un défi pour l’argumentation » 
Maria Sorokina (UPEC), « L’argumentation anti-astrologique à l’Université 
de Paris (XIIIe-XIVe siècle) » 

15 avril 2013
Nicolas Weill-Parot, « Physique ou logique? Les Quaestiones super libros 
physicorum
de Johannes Scharpe (v.1360- apr.1415) » 
Joël Chandelier et Nicolas Weill-Parot, conclusion 

User login

Calendar

«  
  »
M T W T F S S
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30